Nouveau venu Asus Tinker Board

Asus lance la Tinker Board, une carte de développement pour l’IoT qui vient concurrencer la populaire carte Raspberry Pi 3.

Avec l’essor de l’Internet des objets, le marché des cartes de développement pour micro-ordinateurs fait des émule. Et Asus apporte sa contribution avec le Tinker Board.

Face au Raspberry Pi 3 , il existe des alternatives comme les cartes Oragen, Banana ou Creator Ci40 d’Imagination Technologies.

La carte de développement Asus Tinker Board reprend le principe de la carte mini-ordinateur. Elle cible les développeurs, aussi bien professionnels qu’amateurs.

Le fabricant high-tech taïwanais a repris les mêmes dimensions que celles des cartes de la Fondation Raspberry Pi, à savoir 8,56 cm par 5,6 cm (contre 8,6 cm pour 5,6 cm pour le Raspberry Pi).

Asus tente toutefois de distinguer sa solution grâce à un regain de puissance.

La carte est articulée autour du SoC (System on Chip) Rockchip RK3288 qui intègre une solution graphique ARM Mali-T764 et un processeur à 4 coeurs Cortex-A17 cadencés jusqu’à 1,8 GHz, épaulé par 2 Go de RAM (contre 1 Go pour le RPi 3).

Même si ce dernier n’offre pas le support du 64 bits, les performances au testbench GeekBench, sont deux fois supérieures à celles du Raspberry Pi 3, selon Lexus.

A l’instar de cette dernière, le stockage passe par une carte microSD.

La Tinker Board bénéficie d’une connectivité complète avec le support du Wi-Fi 802.11b/g/n (avec possibilité de connecter une antenne extérieure), Bluetooth 4.0, port Ethernet 10/100/1000, un port jack audio 3,5 mm, 4 ports USB 2.0, sortie HDMI et un bus d’extensions GPIO 40 pins.

Un port microUSB permet de l’alimenter. Selon Asus, la puissance maximale est de 5 watts (contre 3,7 watts pour le Rapsberry Pi 3). Reste à connaître sa consommation moyenne pour la jauger dans ce secteur.

Asus met en avant le support matériel du décodage de la définition 4K / Ultra HD (3840 par 2160 pixels à 60 ips) ainsi que le décodage / encodage du son échantillonné sur 24 bits jusqu’à 192 kHz.

En mettant également l’accent sur le support du logiciel multimédia Kodi (en plus de la distribution Linux Debian), Asus propose là une carte parfaitement adaptée au rôle de « media center ».

Grâce à ses spécifications solides et ses performances, la Tinker Board a de sérieux atouts. Difficile toutefois de savoir si ceux-ci justifient son tarif de 65 euros, soit quasiment deux fois plus que celui du Raspberry Pi 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *